L'association

Text Size

Les déchets à Etrechy: Mode d'emploi

 


vie_prat_poubelle

Ce qui est important à savoir ? La réponse mériterait une page à elle seule : il y a, évidemment, une histoire de gros sous dans nos poubelles.
La "vie" de nos déchets se déroule en trois étapes.
1. Le tri (ça, c'est vous qui voyez avec les détails ci-dessus... Quand on écrit "voyez", on imagine que vous êtes très doué, très patient et extrêmement motivé !).
2. La collecte : elle doit être faite aussi soigneusement que le tri (sinon, c'est pas la peine que vous vous décarcassiez; et ce point peut "susciter le débat" pour prendre un langage diplomatique).
3. Le traitement.
La collecte "3 flux" (c'est à dire les recyclables, les compostables et le reste) est assurée par la S.A.E.R. (Société d'aménagement d'exploitation et de ramassage qui est une filiale de la SEMARDEL responsable du tri des déchets.
Par contre, le responsable de la gestion des déchets est le SIREDOM (qui regroupe plus de cent communes).
Enfin, l'exploitant de l'usine est Parachini Service Environnement P.S.E. (également filiale de la SEMARDEL).
Les "gros sous" sont où ?
Dans le soin apporté à la collecte d'abord. Pas besoin de vous faire un dessin : plus la rémunération du ramassage sera faible... Or, à la réception, une analyse (plus ou moins régulière) du contenu des camions est faite par le récepteur (SIREDOM) qui détermine quel est le taux de déchets triés et de déchets ménagers (suivi de qualité qui permet le reversement d'aides de la part d'ECO-EMBALLAGES, un "taux de refus" de 20% est considéré comme un "bon" taux); l'aspect "juge et partie" n'est pas négligeable pour le résultat : nos impôts. [A noter les communes ont accès au site intranet du Siredom pour connaître leurs résultats; pourquoi est-ce confidentiel ? Manie du secret sans doute].
Enfin, d'autres gros sous se font dans la revente des déchets triés.
Pour améliorer les choses, tant du point de vue écologie que du point de vue financier, la mise en place de containers et de poubelles spécifiques est envisagée; le tri sélectif laisserait un peu moins place aux discussions (l'avenir serait-il aux poubelles à code barre pour chaque foyer ? Comme à BOISSY LA RIVIERE qui a un système de gestion des ordures ménagères basé sur le paiement des ordures produites : les poubelles sont dotées de puces électroniques qui permettent la pesée et donc une facturation individuelle en fonction des ordures produites par chaque ménage).
C'est bien regrettable, mais la commodité personnelle que représente les sacs plastiques est donc destinée à disparaître (car, à l'arrivée, il faut exploser chaque sac). Pour que ce changement soit accepté (surtout en centre ville où la multiplicité des poubelles n'est pas pratique car nécessitant trop de place chez le particulier), la mise en place de containers devra être très bien étudiée (nombre, emplacements...) !
"On" parle des recyclables souvent et dans le détail, mais un point ne doit pas être négligé dans la question des déchets : l'incinération. GREENPEACE a fait sur le sujet une étude très bien documentée pour toute la France : nous vous renvoyons donc directement vers leur base de données sur les incinérateurs de déchets en France : http://www.france-incineration.org/.
Coordonnées de l'Observatoire régional des déchets d'Ile de France.

 


vie_prat_poubelleLes textiles et vêtements ? Les adresses utiles : Val' Frip, Val Emploi, 91150 ETAMPES.
[Le centre de tri Valéco, 12 route de Lardy, 91730 Chamarande
est fermé ! Cf. page spéciale.]


vie_prat_poubelleCartouches. Nos cartouches d'encre sont "riches" en métaux lourds; là aussi faisons un effort d'économie (la conso' de papier y gagnera). L'Association au Service de l'Action Humanitaire à Orgeval (78) (qui remplace l'association "Handi Terre") récupère toutes les cartouches, quelle que soit la marque.


vie_prat_poubelleRécoltez vos bouchons. L'association "Un bouchon, un sourire" (devenue LES BOUCHONS D'AMOUR) parrainée parrainée par JEAN-MARIE BIGARD récupère TOUS les bouchons en plastique de bouteilles et les couvercles pour acheter des fauteuils roulants, financer un orphelinat à Madagascar. [L'association avait rencontré quelques soucis de stockage, ils ont été résolus au début de 2003]
Pour participer à l'opération «Bouchons d'amour», vous pouvez les déposer
- à Etréchy : dans les écoles, à Intermarché, au Centre de loisirs;
- en Essonne : à la collecte départementale 9 chemin des Gournais à St Germain lès Arpajon : 06-07-83-50-35 tous les jours, coté droit, container jaune et vert; contact 01-69-88-83-07; site : http://monsite.wanadoo.fr/bouchonsdamour91 (ou ici via Google, en cache, si pb d'accès); mél : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Site internet de l'association : www.bouchonsdamour.com. Tph : 01-43-58-85-87.